Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Taxe-fonciere-habitation.jpgAprès avoir vu comment fonctionner l'impôt sur le revenu en Espagne dans l'article précédent, nous allons maintenant voir les différences qu'ils existent entre la France et l'Espagne au niveau de l'impôt sur les sociétés. 

Vous devez savoir qu'en Espagne il n'y a pas de taxe professionnelle, d'imposition forfaitaire annuelle ou encore de taxe d'apprentissage. De plus, le taux d'imposition en Espagne est bien moins élevé qu'en France. Nous allons à présent vous expliquer en quoi l'impôt sur les sociétés est plus avantageux en Espagne.

Tout comme l'impôt sur le revenu, l'impôt sur les sociétés en Espagne fonctionne par palier :

  1. Les impôts réduits à 20% pour les premiers 120 202 € de bénéfices sont réservés aux sociétés de taille réduite dont le chiffre d’affaire ne dépasse pas 5 millions d’euros et qui se composent de moins de 25 salariés. Pour le reste le taux d'imposition est de 25%.
  2. Les premiers 120 202 € de bénéfices seront imposés à 25% pour les sociétés dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 8 millions d’euros. Puis, les bénéfices seront imposés à 30%.
  3. Pour toutes les autres sociétés, les impôts en Espagne sont fixes. Elles se verront appliquer le taux plein de 32,5% sur l’ensemble de leurs bénéfices.

Comme vous pouvez le voir, l'impôt sur les sociétés en Espagne présente des taux bien plus avantageux qu'en France pour tout type de société.

Si vous avez pour projet de créer votre entreprise et de vous implanter en Espagne, nous sommes là pour vous aider et vous guider. N'hésitez pas à nous contacter !

Tag(s) : #Impôts en Espagne

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :